« Claude Gutman : Le cosaque de la Rue Garibaldi | Accueil | Referendum en Italie, ou la faillite de la démocratie ! »

03 avril 2016

Commentaires

M Piffeteau

Quelle bonne surprise que de voir une critique de Désert ce matin ! Vieux compagnon de mes lectures, Le Clézio ne me lasse pas depuis 30 ans et tout a commencé avec Le procès verbal puis Désert... Votre critique me donne vraiment envie de le relire, merci

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Catégories

Blog powered by Typepad